Qu'est-ce qu'une ornementation ? Imprimer
Informations, Glossaires et Questions - Questions sur les arts et design
Écrit par Danielle Chantegrel   
Mardi, 12 Juillet 2016 14:04

L'ornementation

Qu’est-ce que c’est ? 

citrouille décorée d'arabesque

Dans le domaine des beaux-arts, des arts décoratifs et des arts appliqués, l'ornementation est l'art (ou la manière) de disposer des éléments décoratifs sur quelque chose. C'est donc l'art d'assembler, de combiner des motifs formés par des lignes, des surfaces, des volumes qui ont des formes, des couleurs, des matières sur la surface ou le volume d'un objet ou un produit ou d'une image.

Où trouve-t-on des ornements ? Dans quels domaines ? Sur quel objet ?

Beaucoup de domaines artistiques sont concernés par l'ornementation, notamment :

  • l'architecture (décoration sculptée ou gravée d'éléments architecturaux : corniches, frontons, tympans, archivoltes, encadrements de fenêtres ou de portes, dallage, ...),
  • les arts appliqués, le design et les métiers d'arts (décoration intérieure, aménagement extérieur, mobilier, ameublement, produits, mode vestimentaire, accessoire, textile, revêtements muraux, bijouterie..., arts de la table, ... reliure, illustration, affiche...), 
  • l'esthétique corporelle (maquillage, tatouage),
  • arts visuels (peinture, sculpture, gravure, ...).
architecture : décoration de la façade de la cathédrale St-Pierre de Poitiers - art gothiquedécoration intérieure : bar de nuit par Alex Cobas - 2006décoration intérieure en staff - style Napoléon IIIdesign de produits : mobilier - table basse plateau de verre sérigraphié - alineadesign de produits : motifs sur abat-jour - lampe Garouste & Bonettidesign de mode : robe imprimée - tendance 2007design de mode : robe imprimée - tendance 2007accessoire de mode : motifs brodés sur l'empeigne d'une mule XVIIIe siècleaccessoires de mode : bijoux perles plastiques et bois, motifs tendance ethniqueornementation corporelle sur visage - enfant aborigène d'Australiemétiers d'arts : broderie or - motifs : arabesques, spiralesdesign graphique : décor d'un packaging fruits jadorecommunication visuelle : déclinaison de conditionnements pour du thé - Fortnum & Masoninstallation : Festival des jardins de Chaumont-sur-Loiresculpture : art mexicain

Sur quels supports ? Quelles techniques de réalisation ?

La variété des domaines d'applications engendre une multitude de possibilités de supports, matériaux et de techniques pour la réalisation d'ornements :

  • pierre, brique, mosaïque, bois, métal, verre, plastique, fil, tissu, staff, stuc, peinture, cuir, plastique, ...
  • tapisserie, tissage, broderie, tricot, joaillerieorfèvrerie, argenterie, céramique, peinture, sculpture, marqueterie, émail, vitrail, fer forgé, arts graphiques, reliure, ...
tissage lin naturel/laine teinte à la garance - reconstitution muséale d'un tissu préhistorique - musée du Cairn - St-Hilaire-la-Forêt (France)bordure en dents de scie - pâte alimentaire Farfalle - BARILLAbijou Ubu - argent gravé motifs géométriques - Tendance 2005gros-plan sur le pilier en bois sculpté du Yomeimon (porte d'entrée) du sanctuaire Nikkō Tōshō-gū (Japon)façade en briques - Sana'a (Yemen) - VIIe et VIIIe sièclevase Carrot en céramique de Nathalie Du Pasquier - Menphis 1985gant en cuir imprimé - tendance 2002collier en émaux bressans - XIXe siècle - musée de Boston (USA)enluminure cistercienne - XIIe sièclegrille en fer forgé - volutes en C formant des arabesquesmosaïque  - musée Dar Jamai à Mehnès (Maroc)vaisselle en or - Crète - XVe siècle av. J.-C.papier peint - William Morris - Arts & Crafts - XIXe siècledécor peint sur train - période contemporainechapiteau roman en pierre sculptée  - cathédrale du Manssouris d'ordinateur (notebook optical mouse PM09A-FP) - Flower Power - en plastique décoré - Saitek - années 2000stuc motif entrelacs  - Marbella (Espagne)robe dentelle - tendance 2007foulard indien en soie imprimée, motifs décoratifs art perse (paisley, boteh, arabesque, palmette, rosette, gul, ...) - années 1970vase Alcor, verre soufflé murano, h.48cm - Ettore Sotsass - Menphis, Rizzoli, 1983vitrail - motifs entrelacs - art contemporain

 À quelle période ? De quelle période appartient cet ornement ? Depuis quand existe-t-il ?

On retrouve dès le Paléolithique moyen des objets usuels - ustensiles, armes, outils - et des parures décorés. Le développement de cette pratique est exponentiel à partir de la sédentarisation de l'homme au Néolithique. Les motifs alors retrouvés étaient principalement géométriques mais on retrouve aussi des ornementations figuratives. Ils pouvaient être réalisés en bas-relief, gravés, estampés, tissés, peints... travaillés sur différents supports : os, pierre, bois, métaux, céramiques.

parure préhistorique : rondelle en ivoire de défense de Mammouth -Sungir (Russie) - Paléolithique supérieurextrémité du propulseur le faon aux oiseaux - grotte du Mas d'Azil - vers 13000 av JC (Paléolithique supérieur - Magdalénien) - bois de renne sculpté gravégalet peint - grotte du Mas d'Azil -(Paléolithique supérieur - épipaléolithique - culture azilienne)céramique début du néolithique - musée d'Israël - IVe millénairesilhouettes de bovidés découpées dans une feuille d'or - nécropole de Varna - entre 4600 et 4200 ans av. J.-C.

Certains périodes artistiques ou styles privilégient l'ornementation. Les périodes, romane et gothique, voient l'utilisation de motifs géométriques ou floraux, d'entrelacs souvent organisés en bordures. On les retrouve aussi bien dans les éléments architecturaux, le mobilier, les objets que sur les textiles ou dans les manuscrits. 

pavement cathédrale d'Amiens - XIIIe sièclecoffre roman en chêne et fer forgé - pentures cloutées en spirales - h.89, L.165, l.79 cm - XIVe siècleportrait d'Isabelle du Portugual - Rogier Van de Weyden - v. 1450 (houppelande en velours cramoisi et or, banolier vert et coiffe à cornes)bréviaire de Marie de Savoie - enluminures dans les marges- XVe siècle -bibl. mun. Chambéry -ms. 0004

D'autres périodes, au contraire, tel le XXe siècle, avec le modernisme ont rejetée l'ornementation (cf. Ornementation et crime d'Adolf Loos. 1908).

1re de couverture du livre d'Adolf Loos, Ornement et crime


Quels types d’ornementation existent-ils ? 

À l'aide d'entrées différentes, on peut répertorier différents types d'ornements. Par exemple on peut classer les motifs par :

  • périodes historiques, 
  • cultures, par civilisations, 
  • localisation géographiques...

Des catalogues, des répertoires, des grammaires, des dictionnaires... ont été réalisés par des archéologue, des historiens d'art (cf. planche de La Grammaire de l'ornement d'OWEN Jones. 1856 ; Michel Liénard, Spécimens de la décoration et de l’ornementation au XIXe siècle. 1866...), mais également, à l'époque de la la Révolution industrielle, par des industriels (cf. Ornement industriel japonais. 1898. éditeur :  E. Bernard et Cie. Paris) qui souhaitaient dresser des nomenclatures exhaustives et précises des ornements pour leur besoins ou l'étude des motifs.  

Les principaux motifs qu'on retrouvent, de façon récurrente, à différentes périodes et dans différentes civilisations, sont : les motifs géométriques mais aussi la palmette, l'entrelacs, la spirale, l’arabesque.

Les sources d'inspirations des motifs sont variables :

  • issues de la nature,
  • basées sur la géométrie,
  • formant des lignes ou surfaces abstraites, organiques...,
  • faisant références au passé,
  • appartenant à d'autres civilisations,
  • ...
motifs floraux William Morris - Arts & Crafts - XIXe sièclemotif floral style Art déco (1920)motif gol - paisley (art perse)palmette et lotus - art grecmotifs paisley (art perse)entrelacs celte - vitrail de Thomas Renault - création contemporaineentrelacs - art islamique grecque motif géométrique Art décodécor géométrique Art décoarabesques et chevrons - grille en fer forgé peinte fer forgé - assemblage de cercles de différentes grandeurs

S'appliquent alors toutes les possibilités graphiques et plastiques pour créer un motif. L'ornement peut être figuratif, stylisé, géométrique, épuré... en relief ou à plat... laisser la couleur et la texture apparentes du support ou au contraire le cacher... ou encore apporter d'autres couleurs ou matériaux... 

Un motif figuratif (ou qui reprend une référence) transpose le modèle de départ qui peut être :

  • respecter
  • modifier
  • simplifier
  • déstructurer
  • ...

Quelles en sont les caractéristiques ? 

L'ornementation répond à des principes d'organisations de motifs. Les différentes solutions de compositions sont :

  • répétition
  • alternance
  • inversion
  • symétrie
  • quinconce
  • superposition
  • multiplication
  • accumulation

 alternance palmettes et lotus - Villa di carreto guidi (Italie)alternance : céramique en bas-relief - pilier porche - Mexiquemultiplication, accumulation : art huichol - Mexique

répétition en quinconce : design textile Elisabeth Vellacott - 1938inversion et quinconce : motifs paisleylarge frise en bordure et semis de bouquets, répétition alternance et quinconce sur fond crème : indienne pour jupe - XVIIIe sièclesuperposition : tissu Barbara Radice - Memphis -1985quinconce du motif inversé en symétrie verticale : tissu S. Modestov - M. Tikhomirov - constructivisme russe

compartimentage : motifs organisés en bordures respectant la construction du carré, répétition avec alternance de motifs, semis de fleurs au centre : carré coton imprimé, jaipur (Inde) - 1795

Les motifs s'organisent selon une (des) ligne(s) directrice(s) qui peut(peuvent) être rectiligne(s), sinueuse(s), brisée(s), parallèle(s), multidirectionnelle(s). Ils s'installent selon des espaces définis plus ou moins grands selon un rythme de répétition et de répartition qui peuvent être complexifiées par des raccords de motifs (cf. papier peint). Les ornements seront alors disposés en frise, en bordures ou en jeux de fond. 

Une ornementation peut au contraire répondre à une disposition aléatoire des motifs. profusion des motifs et composition accompagnant la forme de l'objet : art huichol - Mexique

Les dimensions de l'ornementation peuvent être variables, petites ou grandes, et envahir peu ou beaucoup l'objet décoré (le produit, l'architecture, la sculpture...).

Les motifs et leur organisation servent à :
- accentuer
- souligner
- encadrer
- complexifier
- compartimenter
- rythmer
- enrichir
- déstructurer
- ...
 un objet, une surface...

Quelle est la fonction de l’ornementation ? À quoi ça sert ?

L'ornementation est une valeur ajoutée à l'usage. Elle sert à : 

  • orner
  • ajouter
  • modifier
  • rehausser
  • accentuer
  • embellir
  • rehausser
  • enjoliver
  • décorer
  • agrémenter
  • enrichir
  • animer
  • ...

accessoire de mode : valorisation d'un gestevalorisation de l'objet : fauteuil Proust de Mendini - 1979bracelets semainier en argent : parure, valorisation du corps

Son objectif est donc prioritairement esthétique (fonction esthétique). 

À qui cet ornement est-il destiné ?

L'ornementation est destinée à un individu qui choisira ou l'appréciera en fonction de ses besoins, de ses envies, de ses idées. 

On peut retenir 3 critères en plus du facteur humain :

  • pérennité 
  • utilité
  • beauté

Pour l'utilisateur, l'ornementation apporte une dimension affective, sociale, économique à l'objet. Elle peut ainsi signifier le pouvoir, la richesse et être synonyme de luxe (connotation sociale, économique).

montre-bijou de marque Tissot : prestige, choix ostentatoire (marque de montres suisse de luxe)Grand Escalier de l'opéra Garnier - éclectisme - XIXe siècle (opéra commande de Napoléon III) : lieu richement décoré conçu pour se montrer

La luxuriance d’ornementation peut conduire produire une impression de surabondance, d'exubérance .

décor intérieur rocaille en staff doré : surabondance, exubérance et démonstratif  - périodes privilégiant ce type de décor : baroque, rococo, néobaroque, éclectisme

Elle peut aussi conférer du sens au produit par l'aspect poétique ou symbolique qui peut s'en dégager (connotation symbolique, sémantique).

On parle alors de fonction d'estime.

Pour l'artisan ou le créateur, l'ornement est une manière de prouver ses compétences, son savoir-faire, la maîtrise de ses techniques. Le public, le spectateur, le client associe alors à la prouesse technique de l'ornementation, de maîtrise de la matière, l'idée de solidité et de pérennité.

qualité du toucher du bois et de l'aspect visuel des motifs : pilier du Yomeimon (porte d'entrée) du sanctuaire Nikko Tosho-gu, Préfecture de Tochigi (Japon)

 _________

Sources :

Sites : 
Livres : 
  • OWEN Jones. La Grammaire de l'ornement. 1856
  • p.78 à 154 : collectif d'auteurs sous le patronnage de Jean Sauboa. Initiation aux arts plastiques, tome I. 1967, édition Bordas.